Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog du club de lecture de suisse romande
  • Le blog du club de lecture de suisse romande
  • : Echange de points de vue sur des livres. Critiques de romans. Comptes-rendus de lecture. Support du club de lecture francophone de Zürich
  • Contact

Liste des auteurs

Abu-Jaber Diana

      - Origine

 

Agus Milena

      - Mal de pierres

 

Alberoni Francesco
      - Je t'aime

Allende Isabel
      - Eva Luna

 

Assouline Pierre

      - Les invités

Atkinson Kate
      - La souris bleue


Auster Paul
      - Brooklyn Follies

      - Invisible
      - Léviathan

 

Barbery Muriel
      - L'élégance du hérisson
      - Une gourmandise

Baricco Alessandro
      - Soie

Barjavel René
      - La nuit des temps

 

Barnes Julian

      - Pulsations


Bauchau Henry
      - Antigone
      - Le boulevard périphérique

 

Bazin Hervé

      - Le démon de minuit

Bégaudeau François
      - Entre les murs

Belletto René
      - La Machine

Bello Antoine
      - Les éclaireurs
      - Les falsificateurs

Berger John
      - Un métier idéal

Bleys Olivier
      - Semper Augustus

Blondin Antoine
      - Les enfants du bon Dieu

 

Bobin Christian

      - Les ruines du ciel

Bouvier Nicolas
      - Le poisson scorpion

Bovard Jacques-Etienne
      - Les Nains de jardin


Boyd William

      - Les vies multiples d'Amory Clay

      - Orages ordinaires

      - Solo


Brink André
      - L'amour et l'oubli

      - Mes bifurcations

Brune Elisa
      - Alors heureuse... croient-ils!

 

Bukowski Charles

      - Les contes de la folie ordinaire

 

Camus Albert

      - La chute

 

Carrère Emmanuel

      - D'autres vies que la mienne

 

Carrisi Donato

      - Le chuchoteur

 

Cart-Tanneur Emmanuelle

      - Et dans ses veines coulait la sève


Case John
      - Syndrome

Cauvin Patrick
      - Belange
      - Menteur

Céline Louis-Ferdinand

      - Voyage au bout de la nuit

 

Char Yasmine

      - A deux doigts

      - La main de Dieu

      - Le palais des autres jours

Charles David
      - La part du vide

Chattam Maxime
      - In Tenebris

      - La promesse des ténèbres

Chessex Jacques
      - La Confession du Pasteur Burg

      - Le vampire de Ropraz

Claudel Philippe
      - Le rapport de Brodeck

      - La petite-fille de Monsieur Linh

 

Clermont-Tonnerre (de) Adélaïde

      - Le dernier des nôtres

Coben Harlan
      - Dans les bois
      - Promets-moi

Coe Jonhatan
      - La pluie, avant qu'elle tombe

      - La vie très privée de Mr. Sim

Coetzee John Maxwell

      - L'été de la vie

 

Cohen-Scali Sarah

      - Max

 

Colette

      - Le blé en herbe

 

Collectif
      - Les tribulations d'un voyageur helvétique

Connelly Michael
      - Les égouts de Los Angeles

 

Crews Harry

      - Des mules et des hommes

 

Cunéo Anne
      - Zaïda

 

Cunningham Michael

      - Crépuscule


Dai Sijie
      - Balzac et la petite tailleuse chinoise

Deghelt Frédérique
      - La grand-mère de Jade

Delecroix Vincent
      - La chaussure sur le toit

Delerm Philippe
      - Le Bonheur

Depestre René
      - Eros dans un train chinois

Desarthe Agnès
      - Mangez-moi

 

Dexter Pete

      - Cotton Point 

 

Dicker Joël

      - La vérité sur l'affaire Harry Quebert

 

Didion Joan

      - L'année de la pensée magique

 

Djian Philippe

      - Bleu comme l'enfer

      - Lent dehors

Dubois Jean-Paul
      - Les accommodements raisonnables

      - Je pense à autre chose

      - Kennedy et moi

 

Duncker Patricia

      - La folie Foucault

 

Duong Thu Huong
      - Terre des oublis

 

Duroy Lionel

      - Le chagrin


Durrell Lawrence
      - Affaires urgentes
      - Justine
      - Balthazar

      - Clea

      - Mountolive. Le quatuor d'Alexandrie

Duve (de) Christian
      - A l'écoute du vivant

      - Sept vies en une

 

Etxebarria Lucia
      - Ce que les hommes ne savent pas

Exbrayat Charles
      - Le temps se gâte à Zakopane

Férey Caryl

      - Zulu

Ferney Alice

      - Paradis conjugal

 

Ferry Luc
      - Apprendre à vivre

Figerou Jean
      - Dame pipi

Fiszman Véronique
      - Les voisins

Foenkinos David

      - La délicatesse

 

Ford Richard
      - L'état des lieux

Fottorino Eric

      - Baisers de cinéma

 

Fournier Jean-Louis
      - Satané Dieu!

Fra Roberto
      - Du mouron pour les mous ronds

 

Franceschi Patrice

      - Avant la dernière ligne droite

Gallay Claudie
      - Les déferlantes

 

Garnier Pascal

      - Nul n'est à l'abri du succès

Gattégno Jean-Pierre
      - Avec vue sur le royaume

Gavalda Anna
      - L'échappée belle
      - La consolante

 

Gildiner Catherine

      - Séduction

 

Grémillon Hélène

      - Le confident

 

Grimes Martha
      - L'inconnue de la crique

 

Grivel Jean-Claude

      - Courriels mortels

 

Grondahl Jens-Christian

      - Quatre jours en mars


Grozdanovitch Denis
      - Brefs aperçus sur l'éternel féminin
      - Rêveurs et nageurs

 

Guenassia Jean-Michel

      - Le club des incorrigibles optimistes

      - La valse des arbres et du ciel

 

Haasse Hella S.

      - Les routes de l'imaginaire

 

Hanika Iris

     - Une fois deux

 

Harrison Jim

      - Une odyssée américaine

      - Les jeux de la nuit

      - Grand Maître

      - En Marge

 

Hayder Mo

      - Birdman

 

Heinicken Veit

      - Les requins de Trieste

 

Hemingway Ernest

      - Le soleil se lève aussi

 

Henrichs Bertina

      - La joueuse d'échecs

 

Hermann Judith

      - Alice

 

Hiaasen Carl
      - Striptease

 

Hornby Nick

      - Carton jaune

 

Houellebecq Michel

      - La carte et le territoire


Huston Nancy
      - Lignes de faille 

 

Indridason Arnaldur

      - Hypothermie

 

Inoué Yasushi

      - Le fusil de chasse

 

Irving John

      - A moi seul bien des personnages

 

Ishiguro Kazuo
      - Auprès de moi toujours

Izzo Jean-Claude
      - Trilogie marseillaise
      - Vivre fatigue

Jardin Alexandre
      - Chaque femme est un roman

      - Des gens très bien

Jauffret Régis
      - Asiles de fous

 

Job Armel

      - Les mystères de sainte Freya

 

Kapuscinski Ryszard

      - Ebène

      - Mes voyages avec Hérodote

 

Jonasson Jonas

      - Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire

 

Kellerman Jesse

      - Les visages

 

Kellerman Jonhatan

      - La clinique

      - Le rameau brisé


Khadra Yasmina
      - Les sirènes de Bagdad

 

Khoury Raymond

      - Le dernier templier

King Stephen
      - Cellulaire

Kingsolver Barbara
      - Les yeux dans les arbres

 

Koch Herman

      - Villa avec piscine



Kodama Paul
      - La nuit du chômeur

 

Läckberg Camilla

      - L'oiseau de mauvaise augure

 

Lamarche Caroline

      - Le jour du chien

 

Lapeyre Patrick

      - L'homme-soeur

 

Larsson Björn
      - Le rêve du philologue

Lee Harper
      - Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur

 

Lemaitre Pierre

      - Robe de marié

 

Lenz Siegfried
      - La leçon d'allemand

 

Leon Donna

      - De sang et d'ébène

      - Mort à la Fenice


Lessing Doris
      - Les Grands-mères 

 

Levi Primo

      - Si c'est un homme

 

Levy Marc
      - Les enfants de la liberté

Levy Marcel
      - La vie et moi

 

Lion Julius A.

      - Poulets et perroquets

Lodge David
      - La vie en sourdine

 

Loe Erlend

      - Doppler

 

Loevenbruck Henri

      - Le syndrome Copernic

      - Le testament des siècles

 

Lonsi Koko

      - Dans l'oeil du léopard


Lovey Catherine
      - Cinq vivants pour un seul mort

 

Magris Claudio

      - Danube


Malva
      - Portraits à la dérive

 

Makine Andreï

      - La vie d'un homme inconnu


Mankell Henning

      - Les chaussures italiennes

      - Les chiens de Riga

      - Meurtriers sans visage

 

Mann Thomas

      - La mort à Venise


Matthieussent Brice
      - Vengeance du traducteur

Maupassant (de) Guy
      - Une vie

 

Mazetti Katarina

      - Le mec de la tombe d'à côté


McCall Smith Alexander
      - Le bon mari de Zebra Drive
      - Le club des philosophes amateurs

      -  Vague à l'âme au Botswana

McCarthy Cormac
      - La route

McEwan Ian

      - Solaire
      - Sur la plage de Chesil

Mc Kinley Tamara
      - La dernière valse de Mathilda

 

Mendelsohn Daniel

      - Les disparus

Mercier Pascal

      - L'accordeur de pianos
      - Train de nuit pour Lisbonne

Meyer Deon
      - Les soldats de l'aube

 

Modiano Patrick

      - Dans la café de la jeunesse perdue

Moore Viviane
      - Ombre japonaise
      - Tokyo des ténèbres 


Mouly Claudine

      - Gron-mère, pourquoi tu plonges?

 

Murakami Haruki

      - Kafka sur le rivage

      - 1Q84, livre1

      - autoportrait de l'auteur en coureur de fond

 

Norek Olivier

      - Territoires


Nothomb Amélie
      - Attentat
      - Journal d'Hirondelle
      - Métaphysique des tubes 

Nourrissier François
      - Roman volé

O'Faolain Nuala
      - Best Love Rosie

 

Ogawa Yoko

      - La formule préférée du professeur

Oksanen Sofi

      - Purge

 

Ormesson Jean d'

      - Presque rien sur presque tout



Oster Christian
      - Trois hommes seuls

Paasilinna Arto
      - Un homme heureux

 

Padura Leonardo

      - Les brumes du passé

Pennac Daniel
      - Chagrin d'école
      - Comme un roman
      - Le dictateur et le hamac
      - Au bonheur des ogres
      - La fée carabine
      - La petite marchande de prose
      - Des Chrétiens et des Maures
      - L'oeil du loup

Perec Georges
      - Les choses

Pessl Marisha
      - La physique des catastrophes

 

Pirsig Robert M.

      - Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes

Poe Edgar Allan
      - Histoires extraordinaires

Prior Lily
      - La cucina

Quiriny Bernard
      - Contes carnivores

Rahimi Atiq
      - Syngué Sabour

Rambaud Patrick
      - Deuxième chronique du règne de Nicolas Ier
      - Troisième chronique du règne de Nicolas Ier

      - Quatrième chronique du règne de Nicolas 1er

Ravalec Vincent
      - Nouvelles du monde entier

Revaz Noëlle
      - Rapport aux bêtes

 

Rey Alain

      - Dictionnaire amoureux des dictionnaires

 

Riel Jorn
      - Racontars arctiques...

Roegiers Patrick
      - La spectaculaire histoire des rois des Belges
      - Le mal du pays

 

Roisin Jacques

      - Ceci n'est pas une biographie de Magritte


Rolin Olivier
      - Un chasseur de lions

      - Port-Soudan


Roth Philip

      - Goodbye, Colombus
      - Exit le fantôme

      - Portnoy et son complexe

      - Un homme


Rufin Jean-Christophe

      - Check-point
      - Un léopard sur le garrot

      - Sept histoires qui reviennent de loin


Russo Richard
      - Le déclin de l'empire Whiting

Sachs Maurice
      - Au temps du Boeuf sur le toit
      - Le Sabbat


Saint-Exupéry Antoine (de)

      - Vol de nuit

 

Salem Carlos
      - Aller simple

 

Sam Anna

      - Les tribulations d'une caissière

 

Sapienza Goliarda

      - L'art de la joie

 

Saramango José

      - L'aveuglement

Sardou Romain
      - Personne n'y échappera 

Schmitt Eric-Emmanuel
      - La rêveuse d'Ostende

 

Sebald W.G.

      - Vertiges

 

Semprun Jorge

      - L'écriture ou la vie
 

Sepulveda Luis
      - Le vieux qui lisait des romans d'amour

Serfaty Thierry
      - La nuit interdite

 

Shaffer Mary Ann & Barrows Annie

      - Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates

 

Simenon Georges

      - Dimanche

      - La fuite de Monsieur Monde

      - Le monde de Simenon, vol 1

Simmons Dan
      - Le Styx coule à l'envers

Somoza José-Carlos
      - Clara et la pénombre

Sparks Nicholas
      - Les pages de notre amour

 

Steinbeck John

      - Des souris et des hommes

 

Strasser Todd

      - La vague

Styron William
      - Face aux ténèbres

Teulé Jean

      - Charly 9
      - La loi de la gravité

Tolstoï Léon
      - La mort de Ivan Ilitch

Trousselle Laurent
      - Marche, arrêt. Point mort
      - Mémoires anonymes

      - Graine de Sabbat

Tsuji Hitonari
      - En attendant le soleil
      - L'arbre du voyageur

van Cauwelaert Didier
      - Poisson d'amour

 

van Reybrouck  David

      - Congo, une histoire


Vargas Fred
      - L'homme à l'envers
      - Pars vite et reviens tard

 

Viel Tanguy

      - Paris - Brest

 

von Schirach Ferdinand

      - Crimes

      - Coupables
   
Walls Jeannette
      - Le château de verre

Wittenborn Dirk
      - Le remède et le poison

 

Xiaolong Qiu

      - Les courants fourbes du lac Tai 

Yehoshua A.B.

      - Le responsable des ressources humaines

 

Yourcenar Marguerite

      - L'oeuvre au noir

 

Zafon Carlos Ruiz

      - L'ombre du vent

 

Zythum Paul
      - Guère Epais

Rechercher

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 19:16

pere noel

 

Chers amis internautes, lecteurs de tous poils, comme chaque année en cette période il est temps pour moi de faire le bilan de l’année écoulée et d’en profiter pour vous adresser  tous mes vœux pour l’année à venir.


2012 restera pour moi comme une petite année de lecture (pour d’autres, elle aura été l’année de la fin du monde, chacun son truc). 26 livres de 16 auteurs différents, 7545 pages.  Mais parmi ces pages, la découverte de « Maître » Murakami  (Kafka sur le rivage, 1Q84), de nouveaux auteurs en provenance du « Grand Nord » Henning Mankell et Jo Nesbo venant rejoindre la cohorte de mes écrivains policiers favoris toujours emmenée par Andrea Camilleri et « La patience de l’araignée », une touche de classique avec Flaubert et son « Cœur Simple », du suspens avec les « Graines de Sabbat » de Laurent Trousselle, un séjour en Afrique avec « Ebène » de Ryszard Kapuscinski et « Vague à l’âme au Botswana » d’Alexander McCall Smith, de l’humour avec Tom Sharpe et Philippe Lellouche, de la philosophie avec Alexandre Jollien, un passage au travers de pays en guerre avec Yasmina Khadra et Yasmine Char, une plongée dans un gymnase lausannois avec Jacques-Etienne Bovard sans oublier les incontournables Amélie Nothomb et Carlos Ruiz Zafon.


Pour moi, 2013 va débuter par la lecture complète des enquêtes du commissaire Wallander (avant d’en voir l’adaptation filmée qui parait-il est très bien faite). Un passage chez Murakami s’impose comme une évidence (afin de terminer entre autre 1Q84), puis ce sera sûrement les classiques de saison, Amélie, Eric-Emmanuel, Harlan, Arto et les autres…


Et pour vous, de quoi 2013 sera-t-il fait côté lecture ? Envoyez-moi donc vos envies, vos coups de cœur à club_lecture_zurich@yahoo.fr


En attendant, je vous souhaite une bonne et heureuse année sur le plan personnel et plein de belles découvertes sur le plan de la lecture.


Jean-Claude

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans Idées générales
commenter cet article
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:45

clea


Quatrième volet du magnifique 'Quatuor d'Alexandrie'.


Tous les personnages des trois livres précédents vont s'y retrouver, au début de la Deuxième Guerre mondiale.
Cette guerre est présente en toile de fond, mais plus aiguillon qu'étouffoir.
En relisant mes commentaires des autres livres, je constate une montée en puissance de l'histoire.
Un véritable tour de force.
De plus - rien n'est encore perdu - je me suis mis à apprécier la vraie poésie d'une prose colorée et chatoyante.
Alexandrie vit littéralement entre les pages, et donne l'envie d'aller y admirer la mer, et de flâner dans la rue Fouad.

Ceci me donne l'idée de poser une question à mes amis lecteurs:
Tout comme ce Quatuor me donne le désir de découvrir la ville d'Alexandrie, comme Kafka m'a fait visiter Prague, ou Paul Auster New-York, quels liens proposeriez-vous entre un auteur et une ville?

Amitiés exploratrices,

Guy.

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:43

 

jeux de la nuit


Trois longues nouvelles:

La fille du fermier, Sarah, violée à 15 ans, deviendra prédatrice afin de se venger.


Chien Brun, petit délinquant exilé à Toronto, rejoint clandestinement les Etats-Unis.

Les jeux de la nuit, une formidable histoire de loup-garou (lycanthrope en termes savants).


Le jeune Samuel, fils de deux universitaires américains, devient absolument incontrôlable les nuits de pleine lune.
Sa puberté précoce fait de lui un authentique prédateur sexuel. Ses crises de violence incoercibles le forcent à prendre des sédatifs deux jours par mois. A l'origine des symptômes, une agression par un colibri(!), et une morsure infligée par un louveteau.
Jim Harrison s'est emparé de ce thème mythologique, et en fait une histoire hallucinante, d'une intelligence rare.
La vie dans la nature, la bestialité (dans le sens générique) des humains, la vie en société, le vécu de la différence, tout cela avec une vitalité époustouflante, m'a convaincu que Jim Harrison est et restera un géant de la littérature américaine.

Une amie lectrice (qui se reconnaîtra) eut un jour l'occasion de rencontrer cet auteur lors d'un salon du livre.
Elle fut profondément déçue par la grossièreté et le côté ours mal léché de l'écrivain.
Peut-être est-il rougarou acadien?
Si nous voulons bien connaître un auteur, lisons ses livres ;-)

Amitiés anthropomorphes,

Guy.

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:40

avant dernière ligne


L'auteur est un des enfants d'un militaire qui a fini par devenir général.
La vie de garnison, en Afrique, les grands espaces, les copains...

Le livre.
Fugue alors qu'il n'est pas majeur. Son père lui envoie les gendarmes. Il finit par rentrer du Brésil.
Et c'est le début d'une vie d'aventures et d'explorations. Depuis sa tendre jeunesse, Patrice veut écrire. Il veut aussi voyager. Il sera donc écrivain-aventurier. Comme Tintin. Âgé actuellement de 57 ans, il présente toujours comme un gamin.
Les points forts: on se demande comment un seul homme a pu réaliser tout ce qui se passe dans ce livre. Il est Corse, et alors?
Un point faible: qu'avait-il besoin d'aller faire le coup de feu contre les Soviétiques en Afghanistan? Parce que papa n'avait jamais tenu un fusil?

Un livre pour ceux qui aiment les aventures de cow-boys.
Je vais relire Tintin.

Amitiés galopantes,

Guy.

Repost 0
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 00:00

vertiges

Il y a peu, je suis tombé en arrêt devant une photo de cet auteur allemand totalement inconnu de moi. Un visage rayonnant une rare intelligence, et des yeux exprimant une triste et insondable interrogation. Il y a des façons plus classiques d'aborder un auteur, j'en conviens. S'il fallait se baser sur les seuls portraits d' Alexandre Dumas père ou de Jim Harrison, il est fort probable que ces messieurs ne connaîtraient aucun succès.

Winfried Georg Maximilian Sebald (1944-2001) détestait ses prénoms, qu'il qualifiait de nazis.
Fils d'un sous-officier de la Wehrmacht qui participa en 1939 à l'envahissement de la Pologne, ce Bavarois a passé sa vie à conjurer les démons de son passé allemand. Mais avec quel talent...
Professeur de littérature, il a terminé sa vie à Norfolk, en Angleterre.

Le titre original de ce livre "Schwindel, Gefühle" (Vertiges, Sentiments , mais aussi Sentiments trompeurs) indique mieux la tonalité de cet essai passionnant .
Sur les traces de Henri Beyle (Stendhal), le lecteur passe les Alpes avec l'armée de Napoléon en 1800 pour affronter les ennemis de l'empire à Marengo. Près de 200 ans plus tard, l'écrivain retrouve l'Italie à Vérone, à Venise, puis au Lac de Garde où il rencontre le Dr K(afka) qui y prend les eaux.
Le pélerinage se termine à W. en Bavière, où il retrouve une parcelle de son enfance.

Un texte d'une extraordinaire érudition et d'une clarté de cristal.
L'écrivain fait étalage d'une empathie telle que l'on se demande s'il ne souffrait pas de dédoublement de la personnalité.

Certains de mes correspondants et amis connaissent-ils cet auteur?
Pourraient-ils m'orienter vers d'autres titres?

Amitiés mélancoliques,

Guy

Repost 0
6 décembre 2012 4 06 /12 /décembre /2012 11:45

dictionnaire amoureux

Alain Rey est une des chevilles ouvrières des dictionnaires Robert.
Son dictionnaire amoureux raconte l'histoire (abrégée) des nombreux dictionnaires, encyclopédies, trésors, glossaires, depuis le Moyen-Age, en passant par le Siècle des Lumières. L'auteur se définit lui-même comme atteint de perversion polymorphe. Il dit et répète: l'objectivité est un leurre, autant en matière de langue que de savoir encyclopédique.


Exemple, pris dans le Grand dictionnaire universel Larousse (19e siècle): dans un article consacré aux éléphants "...les indigènes de l'Afrique emploient encore un moyen (pour chasser l'animal) qui prouve que l'éléphant n'est pas plus à l'abri que nous autres hommes de la perfidie féminine."
Mon commentaire: le siècle suivant a heureusement assisté à l'apparition de femmes lexicographes...

Ambrogio Calepino (1435-1511), moine augustin, a donné son nom au mot équivalant à 'carnet de notes' ou calepin.
Plus savants, les encyclopédistes, depuis Diderot et d'Alembert, ont lancé le besoin de codification des connaissances de leur siècle.

Les dictionnaires arabes, italiens, latins, espagnols, anglais, russes, allemands, portugais sont développés dans ce plantureux historique. Cocteau a écrit un jour que "tout chef d'oeuvre n'est jamais qu'un dictionnaire en désordre", ce qui en dit long sur le travail de fourmi des compilateurs, même aidés par l'informatique.À propos de quoi notre auteur écrit "...je peine à trouver dans ces programmes une belle grosse coquille, comme celle qui transforme ce mot innocent en obscénité en oubliant la lettre q, ce qui faisait rire André Gide, événement remarquable".

Le Vatican n'est pas oublié, qui se voit contraint d'improviser dans un langue morte des termes comme jumbo jet ou rock and roll.
Notre fermeture Éclair (Zipper en anglais) est pour l'institution vaticane une 'fibula remissaria'.
Alain Rey eut son heure de gloire, lorsqu'il paraissait à la télévision, affublé de magnifiques bretelles et de non moins multicolores noeuds papillon dans une émission consacrée aux mots. On peut en retrouver des extraits sonores dans 'le mot de la fin' de France Inter:

http://sitecon.free.fr/reynet/reynet.htm


Dans la rubrique Dictionnaire, l'auditeur en apprend un peu plus sur le modus operandi de Monsieur Alain Rey.

Amitiés passionnées,

Guy.

Repost 0
3 décembre 2012 1 03 /12 /décembre /2012 23:19

main de dieule palaisdeux doigts

 

Yasmine Char, une petite femme énergique, pleine de vie que l’on sent bien dans sa peau mais aussi partagée pour ne pas dire déchirée entre ses origines du Liban avec sa culture, son histoire, ses conflits et sa vie actuelle en Suisse paisible, rangée, presque endormie ? Trois romans, trois histoires qui peuvent paraître différentes, en particulier celle qui se passe à Lausanne, mais qui font toutes les trois appel aux sentiments profonds des personnages, à la vie, à l’amour, à la mort.

 

Dans les trois récits, les héroïnes, qui sont aussi les narratrices, sont progressivement tirées de leur quotidien presque insouciant  pour voir leur univers totalement remis en question, bouleversé par le comportement  étrange et presque inquiétant  de l’ « autre » protagoniste de l’histoire, « l’homme ». Qui se cache derrière ce correspondant de guerre,  ce nouvel ami du frère, cet amant surgi de nulle part…  Quels sont leurs réelles motivations, leurs secrets, leur vrai visage ?

 

Tout ce que l’on peut dire, sans dévoiler les différentes intrigues, c’est que les hommes ne sont généralement pas à leur avantage chez Yasmine Char. A commencer par le personnage de l’oncle, trop dur, trop intransigeant, trop borné. Le père ensuite, pourtant respecté et adoré mais qui a baissé les bras trop vite devant l’adversité. Le frère jumeau aussi, pour lequel Lila éprouve un sentiment amoureux extrême, ambigu (à la limite incestueux ?) et qui trahira sa propre jumelle. Et que penser de l’amant qui ne pense en fait qu’à assouvir son propre plaisir, gérer sa destiné? Tous en prennent pour leur compte et sont finalement présentés sous leur vrai jour, lâches, influençables, manipulateurs.

 

Le style de narration, chronologique, permet au lecteur de deviner petit à petit l’issue des drames avec un peu d’avance sur les héroïnes. Du coup, on s’énerve de leur  « naïveté », on a envie de leur ouvrir les yeux, de les avertir de l’issue probable de l’histoire dans laquelle elles se débattent.  Mais grâce à cet artifice, on peine à poser son livre avant de l’avoir fini pour être bien sûr que la chute est conforme à son intuition première.

 

« La main de Dieu », en particulier par son titre, et « Le palais des autres jours », rappellent certains romans de Yasmina Khadra (L’attentat, Les sirènes de Bagdad) pour leur description d’un conflit vécu au quotidien, de l’intérieur, au travers d’yeux « innocents ». L’approche de Yasmine Char est cependant  plus féminine et plus sentimentale que celle de Yasmina (ne l’oublions pas, un ex-officier de l’armée algérienne). Mais tous deux font ressortir les ravages de la guerre sur le comportement des hommes, son absurdité, ainsi que les vieux antagonismes entre les différentes religions et les différentes cultures qui tentent pourtant de cohabiter à Beyrouth, à Paris et même à Lausanne.

 

Quelle part autobiographique de Char retrouve-t-on chez les différentes héroïnes des trois romans ? Probablement un peu de Yasmine dans chacune d’entre elles.

 

Ces livres m’ont en tous cas donné envie de découvrir ses deux pièces de théâtre. J’espère avoir l’occasion de les voir un jour sur scène.

 

Jean-Claude

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans Critiques de livres
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 19:32

Couv graine sabbat

 

Graine de Sabbat : Le titre et la couverture laissent présager une histoire sombre. Et c’est le cas.

Ce qui frappe d’entrée dans Graine de Sabbat  c’est le style très particulier, un peu éclaté, mais original, inimitable. Une immersion progressive, par touches. On aime ou on n’aime pas, mais ça ne laisse pas indifférent un peu à l’instar de la danse  ou de la musique contemporaine. L’écriture est hachée, Laurent Trousselle joue avec la ponctuation, un vocabulaire parfois un peu trop recherché, des mots du terroir aussi. Malgré le petit schéma explicatif proposé en début du livre (comme quoi l’auteur doit bien se douter que le lecteur risque de s’égarer  dans la construction de l’intrigue) on se perd un peu dans les allez et retours entre les différents lieus, les différentes époques, les différents personnages. « Lost » revisitée au centre de la France ? Une deuxième lecture est presque nécessaire et j’avoue qu’une fois la dernière page tournée, je suis retourné au début de l’histoire afin de relire plusieurs passages que j’ai alors abordés avec un tout autre regard et une nouvelle compréhension.

A la réflexion, l’intrigue est bien construite, la tension est palpable, croissante, et l’on devine rapidement que tout ça finira mal. Et on se prend d’ailleurs presque à l’espérer, car même si les dernières lignes tendent à disculper son attitude, il est difficile de ressentir de la compassion pour le héros principal.

La galerie de personnages qui compose Graine de Sabbat est haute en couleurs. L’atmosphère qui se dégage  des descriptions de la « clique » fait peur mais est-elle vraiment représentative du comportement des jeunes d’aujourd’hui ?

Doit-on voir ici un roman noir comme ceux parfois un peu glauque de la nouvelle génération des auteurs français, Maxime Chattam en tête avec «La promesse des ténèbres »,  ou bien plus soft dans la veine de  Valentin Musso avec « La ronde des innocents », Jean-Christophe  Grangé avec « Les rivières pourpres », Henri Loevenbruck  avec le « Syndrome Copernic « ?

Ou a-t-on à faire à une  critique de la société d’aujourd’hui, avec la dérive d’une nouvelle génération livrée à elle-même, qu’il s’agisse de celle représentée par un individu hors normes au parcours plutôt non conventionnel et caricatural ou de celle décrite ici, une certaine jeunesse de province qui semble avoir renoncé à tout objectif dans la vie et dont les parents ne se préoccupent plus vraiment.

Ou s’agit-il encore d’attirer notre attention sur les pratiques de la sorcellerie dans le Berry profond,  plus existantes que jamais  autour de nous, dans le but de corroborer la fameuse citation attribuée à tort à André Malraux : « Le 21ème siècle sera religieux ou ne sera pas ».

En conclusion, un ouvrage à lire d’une traite au risque de se perdre dans les méandres de la narration imposés par le héros. Graine de Sabbat pourrait très bien se prêter à une adaptation cinématographique.

 

Jean-Claude

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans Critiques de livres
commenter cet article
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 15:14

odyssée américaineUne odyssée américaine - Jim Harrison


Après quelques années comme prof de lettres, Cliff décide de s'occuper d'une ferme au Michigan. Sa femme le quitte au bout de 25 ans de vie commune,et il décide de faire le tour des États-Unis en voiture.
Il emporte un puzzle avec lequel jouait son petit frère et qui représente les cinquante états de la nation. Lors de chaque passage d'un état à un autre, il jette la pièce correspondante par la fenêtre de sa voiture.
Pendant la première semaine, il est accompagné par une de ses anciennes élèves plutôt givrée et nymphomane. Cela tombe bien au début, puisque lui est du genre chaud lapin.

Son road-movie lui fera rencontrer une série de personnages folkloriques dans des paysages à couper le souffle. Et son voyage se terminera par un espoir de réconciliation avec l'épouse infidèle.

Tout cela raconté avec paillardise, et une santé de conquérant des grands espaces.


Voilà un auteur qui a du souffle.

Amitiés de grande prairie,

Guy

Repost 0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 13:23

chuchoteurLe Chuchoteur - Donato Carrisi

Cinq petites filles ont disparu. On découvre dans une clairière cinq petits bras gauches. 
La chasse à l'homme s'organise, les fausses pistes donnent le tournis aux enquêteurs. Cette très longue histoire pleine de rebondissements a provoqué en moi des sentiments mitigés.


Aucun personnage n'est sympathique. Les flics pataugent dans leurs contradictions. Le personnage principal, une certaine, Mila, est loin d'être au clair avec ses motivations.


Certains coups de théâtre donnent envie de lever un sourcil 'too much'.


L'auteur est italien, mais semble vouloir viser à l'universel. Il lance ici un nouveau genre: le thriller baroque. Beaucoup de fioritures donc, mais le lecteur s'y laisse prendre. Quoiqu'Européen dans l'âme, je préfère les Américains dans le genre .

Amitiés european killer,

Guy

Repost 0

Liste D'articles

  • Danube - Claudio Magris
    Le Danube prend sa source en Forêt-Noire et termine sa course de 3000 km à son delta en mer Noire. Le grand érudit italien descend le fleuve comme un touriste. Il traverse la Bavière, l’Autriche, la Slovaquie, la Hongrie, la Serbie, la Bulgarie, la Roumanie....
  • Le chagrin - Lionel Duroy
    Un livre coup de poing, par un véritable écrivain. William raconte sa vie, depuis la rencontre de ses parents. Théophile du Noyer de Pranassac, rejeton d’une famille de petite noblesse désargentée, s’éprend de la très belle Suzanne Verbois, fille d’un...
  • Courriels mortels - Jean-Claude Grivel
    « Courriels mortels » est un petit essai policier, sans prétention, mais son mode de narration « direct et sans détour », en fait un ouvrage divertissant parfait à lire entre deux romans que l’on qualifierait de plus « sérieux ». Une galerie de personnages...
  • Mes voyages avec Hérodote - Ryszard Kapuscinski
    L’ami Ryszard (1932-2007) a parcouru le monde avec son livre de chevet, les « Histoires » dont voici le premier paragraphe: «Hérodote d'Halicarnasse présente ici les résultats de son enquête afin que le temps n'abolisse pas le souvenir des actions des...
  • A moi seul bien des personnages - John Irving
    La critique est unanime pour le « A moi seul bien des personnages » de John Irving. À les lire, on retrouve l’auteur du « monde selon Garp ». Ainsi, on lit dans « le Monde » « Ironie ravageuse, provocation tranquille, obsessions burlesques, débauches...
  • Le dernier des nôtres - Adélaide de Clermont-Tonnerre
    Février 1945 en Allemagne nazie. Dans Dresde réduite en cendres par les bombes incendiaires alliées, les vagissements d'un nouveau-né retentissent à l'intérieur de la cathédrale transformée en mouroir. Une femme à l'agonie a eu le temps de mettre au monde...
  • L'ombre du vent - Carlos Ruiz Zafon
    L 'histoire se situe à Barcelone, dans l'après-guerre. Le père du jeune Daniel le conduit au Cimetière des Livres Oubliés, une bibliothèque secrète, réservée à des initiés, immense, renfermant des œuvres anciennes oubliées. On se croirait chez Borges....
  • Un homme - Philip Roth
    Relecture, après une dizaine d’années, de ce chef d’oeuvre de Philip Roth. Voici mon commentaire de l’époque: « L’histoire d'un homme, mais le titre original (Everyman) convient mieux. Le livre commence dans un cimetière. On y enterre un homme de 75 ans,...
  • Goodbye, Columbus - Philip Roth 
    Pour ceux qui ne connaissent pas Philip Roth, ces six nouvelles publiées en 1959 sont une excellente introduction. Tout y est déjà: le Sémite (ahhhh les mères juives), le provocateur, le paillard, l’agnostique, l’humoriste, et surtout l’immense écrivain....
  • Check-Point - Jean-Christophe Rufin
    Déception (ou coup d’épée dans l’eau). Cinq ‘humanitaires’ partent avec deux camions pour la Bosnie. Cela se passe au moment du morcellement de l’ex-Yougoslavie. Un mélange inextricable de langues, de religions et d’histoire contemporaine. J’ai trouvé...